HISTORIQUE

 

L’Œuvre de l’Hospitalité a été fondée en 1886. Deux asiles de nuit sont ouverts : un pour les hommes (devenu en 1891 le Home Baudouin en hommage au Prince Baudouin prématurément décédé) et l’année suivante un autre pour les femmes (devenu en 1936 le Home Du Pré en hommage à son président Victor Du Pré qui fit de l’Œuvre de l’Hospitalité sa légataire universelle). Devenue Asbl en 1924 ce sont toujours des bénévoles qui supervisent la bonne marche de l’association.

En 1959, l’Œuvre de l’Hospitalité quitte ses installations sous la Colonne du Congrès suite à la construction de la Cité administrative et s’installe rue de la Violette où se situent toujours le Home Baudouin et le siège de l’Asbl. En 1989, Le Home Du Pré "traversera" la rue des Charpentiers, en plein cœur des Marolles dans un immeuble loué au Foyer Bruxellois.

En 1993, avec le soutien de la Région Bruxelloise et l’Asbl « Rénovassistance », l’Œuvre de l’Hospitalité ouvre une unité de cinq studios destinés à des hébergés du Home Baudouin dont la réinsertion est rendue difficile faute d’accès à un logement privé ou public.

En 2010, après l’acquisition d'une maison mitoyenne au Home Baudouin, une autre unité de quatre studios est aménagée à destination des femmes du Home Du Pré, leur permettant une transition entre le Home et la réinsertion dans la société.

L'Œuvre de l’Hospitalité est aujourd’hui reconnue par la Commission Communautaire Française (Cocof) comme maisons d’accueil pour adultes en difficulté. Le Home Baudouin compte 69 lits situés dans des alcôves sur trois étages. Le Home Du Pré compte lui 74 lits répartis en 29 chambres individuelles de tailles différentes, certaines pouvant accueillir plusieurs enfants. Nos deux maisons sont ouvertes 7 jours sur 7 et 24h sur 24h. Grâce au personnel d’encadrement dont nous bénéficions nous pouvons réaliser un travail social de qualité avec les hébergés dans le but de faciliter leur réinsertion dans la société. Chacune de nos deux maisons a leur caractère propre compte tenu du public accueilli. Au Home Du Pré, à côté du travail avec les femmes hébergées, une attention particulière est accordée aux enfants qui accompagnent leur mère et qui nécessitent eux aussi un suivi. Au Home Baudouin le travail social doit souvent être accompagné d’un soutien médical et /ou psychologique vu le parcours parfois très lourd des hommes accueillis.

Après 130 ans d’existence, les missions que s’étaient fixées les fondateurs de l’Œuvre de l’Hospitalité restent toujours d’actualité. Certes les choses ont bien changé depuis 1886. Nos deux maisons constituent cependant toujours un des maillons indispensables de l’aide apportée à Bruxelles aux personnes précarisées ou en situation d’exclusion. Aujourd’hui, travaillant au départ d’une demande d’hébergement, l’Œuvre de l’Hospitalité offre à ces personnes un lieu où elles peuvent souffler, se reconstruire, et dans la mesure du possible se réinsérer dans la société.